Accueil > Alimentation durable > Agir > Agriculteurs

Agriculteurs

Obstacles à dépasser :

  • La structure et le fonctionnement des exploitations ne sont pas forcément adaptés à la vente en circuits de proximité. Une implication de ce type nécessite des compétences multiples, la volonté d’aller à la rencontre des consommateurs et du temps disponible.
  • Les besoins de la restauration collective ou des groupes de consommateurs locaux nécessitent souvent des volumes importants, un conditionnement adapté, une régularité dans l’approvisionnement et une rigueur dans les horaires de livraison.
  • La territorialisation de l’agriculture n’est pas un phénomène spontané, les filières de commercialisation sont aujourd’hui majoritairement tournées vers l’extérieur du territoire.

Mes actions :

  • Apprendre à connaître les attentes et contraintes de la restauration collective, se former à la culture "appel d’offre"
  • Apprendre à connaître les attentes et contraintes des citoyens. Participer à des espaces de partage collectif et d’interconnaissances avec l’ensemble des acteurs du système alimentaire local.Connaître la réglementation pour la vente en circuit court.
    PDF - 308.1 ko
  • Se former, se faire accompagner pour évoluer vers une agriculture plus durable exemples :
    • production locale de l’alimentation des animaux (optimisation des pâturages naturelles)
    • limitation des intrants chimiques (azote de synthèse) gourmands en énergie fossile dans leur fabrication. Cette réduction est d’autant plus stratégique que leur prix va subir les répercussions de l’épuisement à moyen terme des énergies fossiles.
    • Optimiser le lien au sol, l’autonomie de l’exploitation en recherchant une bonne complémentarité entre productions animales et végétales.
    • mise en place de pratiques positives pour l’environnement comme l’installation de haies, la préservation des prairies sauvages, la pratique des fauches tardives par rapport à la pollinisation
    • augmentation de la biodiversité végétale sur l’exploitation/ferme
  • Étudier les possibilités d’évoluer dans le système de production pour produire des matières premières de plus grandes qualités ex :passer en label rouge ou en bio ; s’impliquer dans l’engraissement des animaux ; passer de l’ensilage au séchage en grange ;…)
  • Se former à l’accueil du public sur son exploitation, pour ensuite ouvrir l’exploitation agricole, la ferme, pour sensibiliser les citoyens aux métiers, fonctionnements de l’agriculture aujourd’hui,

Points de vigilance :

  • La logistique et son optimisation sont le fait de professionnels. Dans la mesure du possible, il est important de s’appuyer sur la logistique de transports existants pour optimiser les coûts et réduire les impacts environnementaux (voir ci-après le point vigilance de l’ADEME sur la logistique)
    PDF - 278.6 ko