CC Les Cheires

Brève présentation de la C.C. Les Cheires

La Communauté de Communes Les Cheires regroupe 11 communes pour une population totale de 11400 habitants. Elle s’étale sur trois étages déterminant le paysage que les types de production agricole et de mise en valeur. Dans la zone de plaine sur la façade est et le long des cours d’eau (l’Auzon et la Veyre) on retrouve les petites villes les plus peuplées et les pratiques de maraîchage. Dans les collines intermédiaires l’arboriculture développée à grande échelle a laissé place depuis une trentaine d’années à de nombreuses zones de friches. Les céréales occupent aussi cet étage. Plus haut, surtout dans la partie ouest du territoire, se retrouve la zone des pâturages d’altitude, marquée par un climat très rude, où se concentre l’élevage essentiellement laitier, dédié à la fabrication du Saint-nectaire (en zone AOC).

Le territoire regroupe à la fois des communes très rurales et des petites villes tournées essentiellement sur l’activité économique et sociale du Grand Clermont (la capitale régionale étant situé à moins de 15 km). Le territoire des Cheires se situe en bordure du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, aux portes de Clermont-Ferrand et du Sancy. Il est très marqué par la présence volcanique, avec plusieurs sites naturels de loisirs importants, en premier lieu le lac d’Aydat (base nautique) et le domaine nordique de Pessade (ski de fond et raquette), ainsi que le patrimoine bâti de la ville de Saint-Saturnin.

http://www.les-cheires.com/

Le diagnostic sur la C.C. Les Cheires

Le dispositif sur le territoire de la C.C. Les Cheires s’est étalé sur plus de deux ans, entre la première réunion de mobilisation en septembre 2011 et la restitution finale en octobre 2013, du fait de l’attente de la confirmation des financements et du bouclage des trois autres diagnostics commencés antérieurement.
La réunion de mobilisation pour la présentation du projet et une première sensibilisation sur le concept d’alimentation durable menée par A.N.I.S étoilé a été organisé en septembre 2011, en présence d’élus du territoire et de quelques acteurs mobilisés sur la question - l’ensemble des acteurs du système alimentaire : restaurateurs, gestionnaires et cuisiniers des services de restauration collective, producteurs, acteurs éducatifs avaient été conviés.

Le diagnostic a été mis en œuvre par Anis étoilé (Céline Porcheron). Une réunion de découverte du territoire a été organisée en novembre 2012 avec le vice-président en charge de la Commission Développement Durable, la directrice de la communauté de communes et l’agent de développement en charge des questions agricoles et économiques. La phase d’enquête s’est déroulée entre février et mai 2013.
La réunion de présentation de l’état des lieux et la discussion des pistes proposées a eu lieu le 21 mai 2013 dans le cadre des travaux de la Commission Développement Durable.
Pour des soucis de calendrier, la restitution publique a été décalée au 5 octobre 2013. Elle a réuni une vingtaine de personnes, représentatifs surtout du monde associatif. (Voir le compte-rendu de cette réunion).

Au total plus de 70 personnes ont été interrogées pour réaliser le diagnostic.

Restitution publique diagnosticterritoirealimentationdurable_cc_lescheires_5oct2013 from ANISetoile