Accueil > Alimentation durable > Agir > Commerçants

Commerçants

Les freins à dépasser :

  • Mettre à la carte ou en boutique des produits locaux sous signe officiel de qualité et d’origine peut représenter un plus commercial intéressant pour les épiceries de proximité, les artisans (boucher, charcutier, boulanger...), les restaurateurs privés, mais souvent les producteurs locaux sont mal connus de ces acheteurs potentiels.

Mes actions en tant qu’artisans :

  • Apprendre à connaître les producteurs avec leurs attentes et leurs contraintes.
  • Apprendre à connaître les attentes et contraintes des citoyens. Participer à des espaces de partage collectif et d’interconnaissances avec l’ensemble des acteurs du système alimentaire local.
  • Mieux/plus communiquer sur les produits, démarches de qualité, exemple :
    • Pain du Livradois-Forez pour les boulangers ou le fait de sélectionner des bêtes sur pied directement chez les éleveurs pour les bouchers
  • Se former à l’accueil du public sur son espace de travail et sensibiliser les consommateurs sur le métier d’artisan de l’agro-alimentaire.
    • Proposer des visites spécifiques des outils de production en mettant en avant temps explication/outils clés permettant aux clients/consommateurs de s’orienter dans leurs achats (exemple pour les bouchers : temps de maturation et découpe des morceaux de viande ? Comment bien choisir ses morceaux ? Quelle logique de développement derrière la qualité de la viande de bœuf, de porc, agneau ou volailles ?
    • Proposer des visites en commun du "producteur au consommateur", en passant par l’artisan avec visite de ferme (élevage ou céréale ou lait) puis transformateur (boucher ou boulanger ou fromager…) en partenariat avec d’autres acteurs du territoire (ex : office de tourisme, service culturel de la communauté de communes...)

Mes actions en tant que commerçant, type petite épicerie de proximité :

  • Apprendre à connaître les producteurs avec leurs attentes et leurs contraintes.
  • Apprendre à connaître les attentes et contraintes des citoyens. Participer à des espaces de partage collectif et d’interconnaissances avec l’ensemble des acteurs du système alimentaire local.
  • Mieux mettre en avant la gamme de produits de qualité déjà présente dans l’espace de vente
  • Mettre en place des actions de promotion/découverte autour des produits de qualité avec dégustations (se former aux techniques de dégustation)
  • Étudier la possibilité de développement d’une ligne de produits locaux sous signe officiel de qualité et d’origine en magasin avec les agriculteurs
  • Étudier les possibilités de partenariats avec une AMAP ou une structure de promotion du commerce équitable pour élargir les services de l’épicerie